KEEP COOL and try to smile as we go under

création 2020

 

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Hein ?

Non, y a rien. Y a jamais rien. Y a jamais personne pour dire.

Tout le monde est là qui me regarde par en-dessous, mais personne dira»

 

La colère est mauvaise conseillère – on le sait –il faut pourtant constater qu’il y en a de saines, de saintes, que les colères homériques ont traversé la mythologie et l’histoire comme des nécessités parfois, comme des calamités aussi. Quand il faut se battre, ne faut-il pas une bonne dose de colère pour trouver des ressorts ? Et face à la répétition des douleurs et des injustices, la colère n’est-elle pas la réaction la plus saine, la plus juste ? La plus nécessaire ?

Dominique Wittorski 

 

Les émotions sont des énergies qui nous mettent en mouvement. La colère est l’une des plus énergisantes et je m’en suis inspirée pour construire cette nouvelle création.

Les signes de la colère sont i intéressants à intégrer dans le mouvement : poings serrés, tension dans tous les muscles, visage crispé, peau qui rougit, qui transpire. On tremble de colère, on pique une colère, on entre dans une colère noire, on se raidit ou l’on gesticule etc. Ces verbes et ces expressions populaires participent à la création du langage chorégraphique en passant par de réels moments de tension jusqu’à la caricature, sans oublier, avec humour, la goutte d’eau qui...

La poésie, le verbe sont une part importante de mon travail, que ce soit à travers des textes (Trente Atlantique, Y aura-t-il pour de vrai un matin, Fleurs de cimetière et

autres sornettes...) ou des chants (Gags à l’âme, El Moliendo café, Baldwin Club...) qui jalonnent mes chorégraphies.  L’interprétation des artistes, leurs personnalités, leurs technicités et la cohérence du groupe sont capitales dans mon travail de créatrice. L’authenticité des émotions, la précision des gestes, la conscience de l’espace, du temps, du rythme et des regards, sont la base même de mon travail. Enfin, la relation avec le public que j’interpelle toujours d’une façon ou d’une autre est l’un des enjeux important dans mes créations.

Côté texte, il m’a paru évident de demander à nouveau à Dominique Wittorski un texte inédit autour de la colère. Son écriture, est parfaite pour mon type de travail : drôle, incisive, gouailleuse, franche, ne mâchant pas ses mots sous un couvert bon enfant. Notre première collaboration remonte à Fleurs de Cimetière et autres sornettes, spectacle créé en 2009.

Myriam Herve-Gil

 

Coproductions Le Cellier Reims, le Théâtre Louis Jouvet Scène conventionnée d'intérêt national art et création, La filature Bazancourt.

Avec le soutien du Conseil Départemental de la Marne et de la  Ville de Reims

Résidences : La MCCV Reims, la Ménagerie de Verre Paris, Le Carreau du Temple Paris, Le théâtre Louis Jouvet Rethel, La Filature Bazancourt.  Chorégraphie et mise en scène  : Myriam Herve-Gil

Textes : Dominique Wittorski

Musique : Joao Gonzales

Lumières : Florent Chaffiol

Costumes : Myriam Herve-Gil

Interprètes : Hanako  Danjo, Jean-Pierre Poisson, Sylvain Savard, Fransoise Simon

press to zoom

press to zoom
1/1

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5
Les Danseurs Du Diable


Création 2016.

 

La rencontre d'acrobates, danseurs et musiciens baroques.

 

 

Fleurs de Cimetière et autres sornettes
 

Vieillir, sous d’autres latitudes, c’est encore acquérir la sagesse et le respect. En Occident, dans

un monde qui récuse la mort, c’est la décrépitude annoncée ...

 

Un Joyeux Anniversaire
 

« Ils me regardent, ils parlent pour moi. Mes 80 balais, ça leur fait de l’effet.
Ils se sont réveillés un jour et se sont dits … »

 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/6
Conte à Rebours
 

Yang Quian, dramaturge et directeur de Fatbird Theater (Chine), invite la chorégraphe Myriam Herve-Gil, pour ...

 

Répertoire

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4
Pensée de Sel

Qui sont, qu’ont à se dire et pour quoi faire danseurs, marionnettistes et marionnettes ?

 

C’est à un voyage poétique au coeur de ces trois clans que tout sépare et réuni à la fois auquel Myriam Herve-Gil nous convie pour aborder les thèmes de l’identité, de la ...

 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

Y'aura-t-il pour de vrai un matin ...

 

 

Presque absente de la scène littéraire de son vivant, Emily Dickinson fut également peu présente dans le théâtre de la vie. C’est ce choix d’un retrait du monde ...

Spectacles amateurs

Myriam Herve-Gil fonde et dirige l'Atelier Danse et Chorégraphie au Théâtre Louis Jouvet de Rethel. A l'issue de ces ateliers sont créés quatre spectacles amateurs.